LE MOT DE L'ARTISTE

Happée dès l'infance par la peinture

De cette vision du passé d'où découle le devenir, les collections Wagner et Minéral apparaissent comme un tournant vers plus d'abstraction. Sans conceptualisation préalable de formes, elles sont nées à partir de couleurs posées sur la toile et de gestes spontanés au fil de la musique ou d'éléments naturels. Il y avait déjà une amorce de cela dans la collection Rencontre avec Soi et oubli de soi et partiellement dans Emoi/Cosmos."

Dès l'enfance la peinture m'a happée. Depuis 2015, je m'y consacre à plein temps . Toutefois, je n'ai jamais cessé de peindre lors de mon temps libre et j'ai pu ainsi constituer diverses collections au fil de mon imaginaire, traduisant les choses de ce monde selon le jeu inconscient/conscient.

 

BIOGRAPHIE

A 7 ans  Molió veux faire de la lumière comme Sorolla

Maria Garcia Molió, née en 1962 en Espagne, peint dès l’enfance, inspirée par la lumière émanant des toiles de Joaquin Sorolla. Absorbée par la beauté de la nature, elle peint la faune et la flore, autant d’éléments forts et fragiles où elle quête la lumière qui met en exergue ses compositions. Ses pinceaux sont alors des algues, des morceaux de bois, des cailloux entrelacés aux coquillages ou encore des horizons de champs d’orangers. En 1975, La Movida envahit l’Espagne. Dans cette période d’exubérance, Molió intègre les Arts Graphiques et un cabinet d’architecture à Gandia, en Espagne. En 1983, l’artiste avide de connaissances part pour Londres faire ses armes. De musées en expositions, d’émotions en émotions, elle n’a de cesse d’observer les œuvres de Turner, Van Gogh, Velázquez auxquelles elle puisera son inspiration ultime. En 1986, Molió s’installe à Saint-Malo où elle mettra à profit ses années d’observation et études, la calligraphie, les perspectives, l’architecture ou encore les jeux de matières. En 2005, une œuvre majeure, intitulée Rencontre avec Soi et Oubli de Soi au profit d’une exposition personnelle au Conseil régional de Bretagne. A la suite de cet événement, Molió rencontrera le maître Paul Aïzpiri qui l’invitera dans son atelier à Paris et se lieront d’une amitié artistique jusqu’à sa mort. En 2007, son œuvre Chassé-croisé est sélectionnée et achetée lors d’un concours international lancé par le Château des Réaux en région Centre-Val de Loire. Depuis 2014, Molió expose ses œuvres dans de nombreuses foires internationales et a fait une exposition très remarquée en 2017 à l’Unesco.

SOURCES INSPIRATRICES

Mon Maître

Paul Aîzpiri

Très tôt attirée par la peinture, Maria affine sa technique au fil des écoles et multiples musées. Ainsi, le précieux héritage des maîtres dont maître Paul Aïzpiri rencontré pour la première fois en 2005. Maria en parle ainsi :
"Quelle chance de côtoyer maître Paul Aîzpiri. Malgré son âge, le dynamisme de son cœur joyeux me fait toujours vibrer depuis 2005. Nos entrevues sont ponctuées du plaisir de se retrouver et d’échanger librement nos impressions. J’ai encore tant à apprendre de lui, de sa vie, de ses balades avec Clavé et Baboulène à Toulon. Son atelier est un rêve, comme ses toiles ! Le jour où nous nous sommes rencontrés pour la première fois, il m’a dit" : « Je ne comprends pas ton travail. Mon père devenu galeriste ne comprit celui de Modigliani qui lui apportait ses toiles, les refusant…et pourtant… Mais ton regard me rappelle celui de Picasso, un regard qui marque à vie. Si ce que tu as à donner ressemble à ton regard, on pourra peut-être en faire quelque chose ».

Molio - Vincent joue!

La Musique


Parmi les arts, cette source vibratoire auditive fait ressortir les émotions cachées et relaxe l’âme humaine.

Du son de la guitare à partir d’un morceau d’Albéniz ou de Granados jusqu’à l’art vocal de Maria Callas, tout comme quand Piazzolla joue un air de Bandonéon, la magie musicale opère en moi. Son courant me perce et transperce, transmute en mon for intérieur l’énergie sonore en énergie picturale. Beethoven, Bach, le violon d’Alina Pogosthina, Pablo Casals et tant d’autres musiciens m’inspirent de même.
Molio - Symphonie Automnale

La nature et la nature humaine

 

 

L'expression même de l'entité humaine en sa palette émotive est pour moi une source d'inspiration tant sur les plans de la joie et de la tristesse, de la beauté et de la laideur que de l'amour et du désamour...

Ces paires d'opposés se voient transmutés en une recherche de l'Absolu quand l'esprit-corps s'exprime en toute liberté sur la toile. En ressort la joie humaine de la surprise créatrice, reflet de La Joie et du bonheur Absolus . Cette joie humaine, reflet momentané de La Joie Absolue et Constante est ce qui peut être ressenti en admirant une oeuvre. Aussi, la nature au-delà des tribulations mentales humaines est repos de l'âme, tels le lever et coucher du soleil, le cycle de la lune, la beauté d'un arbre ou d'un paysage, la lumière, le chant d'un oiseau...

MES IMPRESSIONS

Parmi quelques maîtres affectionnés

Joaquin Sorolla

Sorolla

 

La mer, la lumière de Sorolla

Très jeune, au Museo de Bellas Artes de Valencia, j’ai été éblouie par les lumières de Sorolla, ce jour là j’ai dit « moi aussi je veux faire de la lumière comme lui » Le mot impressionnisme et son sens n’est venu que des années plus tard !

Le dernier voyage du Téméraire - Turner

 

Turner

 

Grande découverte à la National Gallery. L'incarnation du romantisme anglais

Londres 1984. Je passe des journées entières à observer, tout en cherchant quel est le mystère, de Turner. A vrai dire je cherche encore d’où vient l’émotion que ses Œuvres (encore aujourd’hui) déclenchent en mon for intérieur.

Velázquez- environ 1618

 

 

Vélazquez

 

« Un œil au bout du pinceau »

La puissance et la justesse de son trait naturaliste confèrent à ce dessin de jeune femme une présence réelle et fragile en même temps. Vélazquez me fascina tout comme il fascina les peintres impressionnistes français en devenant leur référence. Manet émerveillé par sa peinture le considère «  peintre des peintres » et «  plus grand peintre qui ait jamais existé ».
Rembrandt, Portrait de Baldassare Castiglione, école hollandaise (1606-1669)

Rembrandt

 

 

 

Au travers de ce dessin inspiré du portrait de Raphaël peint en 1514, on capte le génie de cet enfant prodige dont le trait sûr et nerveux dès l’âge de huit ans nous offre une réelle interprétation de ce portrait, loin d’une simple copie.

Bleu Abstraction

Joan Miró

 

Le trait rouge semble tomber du Ciel,  Verticalité et Spontanéité Vraies de L’Ici et Maintenant après une suite de multiples pas, sorte de laborieuse réflexion d’un ici et maintenant relatif. Ce tableau, parmi le trio des Bleus, atteint à mon sens la suprématie du beau, c'est-à-dire l’essentiel, le dépouillement, une révélation instantanée en fait, un reflet du Bonheur et de la Simplicité.

Des yeux de Miró émanait une grande joie.

Retour Accueil
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Artmolio_Accueil_ Œuvres d'art contemporain de l'artiste Molio, Maria Garcia Molio, artiste espagnole née à Gandia .Artmolio@ Copy Right Reserved -